La soif de profit est un danger pour le rail !

26wetteren2-300x169La cinquième catastrophe ferroviaire depuis la libéralisation du transport ferroviaire de fret en Belgique démontre quelles en sont les conséquences. Des centaines d’habitants ont dû être évacués, certains n’ont pu rentrer chez eux que des semaines plus tard. Il y a même eu un mort. L’impact exact de la pollution causée par la catastrophe ne peut pas encore être estimé. Mais il s’agit bel et bien d’une catastrophe sociale et écologique. Continue reading

Communiqué de presse de la CGSP Cheminots Charleroi

Communiqué de presse

Perturbation du trafic ferroviaire

La CGSP Cheminots Charleroi participera activement à la Marche pour l’emploi du 29 avril 2013 à Charleroi. 1400 travailleurs sont aujourd’hui menacés à Caterpillar.

Le Groupe SNCB perd chaque mois 100 travailleurs dans ses rangs malgré une réforme des pensions contraignant les cheminots (roulants et/ou sédentaires) plus longtemps au travail… Continue reading

14 avril : Meeting International des Cheminots

Nous attendons que le tract nous parviennent de chez l’imprimeur et sommes prêt pour la prochaine étape de la mobilisation !

Chers collègues,

VOUS AUSSI VOUS EN AVEZ MARRE de sentir que nous ayons à lutter seuls contre les assainissements, contre la libéralisation et contre la privatisation des chemins de fer ? La réponse de la direction contre cette résistance – vous aussi avez très probablement déjà participé à des grèves – est systématiquement la même : ‘cela doit être fait, l’Europe nous y oblige’. Vous aussi vous vous demandez comment les luttes se déroulent ailleurs en Europe et comment nous pouvons réunir toute cette énergie ?

CE DIMANCHE 14 AVRIL, nous voulons essayer de répondre à ces questions. Le Parti Socialiste de Lutte ouvre son weekend annuel de débat ‘‘Socialisme 2013’’ à Libre Parcours, qui y organise une commission ‘‘Les cheminots en lutte contre la libéralisation et la privatisation en Europe’’. Différent orateurs internationaux ont déjà confirmé leur participation, et ce ne sont pas n’importe qui. Alex Gordon était jusqu’à tout récemment encore le président du syndicat britannique des transports RMT (National Union of Rail, Maritime and Transport Workers). Grâce à son caractère combatif et militant, ce syndicat est le syndicat qui connaît la plus forte croissance en Grande-Bretagne. Après des années de déclin du secteur ferroviaire, le RMT revendique la renationalisation de tout le secteur. De France, nous accueillerons Christian Mahieux, l’un des fondateurs du syndicat combatif Sud-Rail. Des Pays-Bas, il y aura Peter Den Haan, qui a vécu toute la privatisation du fret, y compris la reprise par DB-Schenker. Nous aurons aussi un machiniste allemand du GDL: Harald Sommer. Il y a quelques années, ce syndicat a obtenu une hausse de salaires après une lutte longue et âpre. Nous aurons bien entendu également un orateur belge. Ces différentes expériences ouvriront la discussion.

Il y aura bien assez de matière pour remplir une journée, de 10h à 16h. Un repas est prévu à prix démocratiques. Cette rencontre aura lieu lors de la seconde journée de ‘‘Socialisme 2013’’ au centre Kriekelaar, à proximité de la gare Bruxelles-Nord (Rue Gallait, n°86, à Schaerbeek). S’inscrire pour cette journée est possible via le site Libreparcours.net, l’entrée revient à 8 euros en prévente (pour les frais de l’infrastructure et le voyage des orateurs).

Nous voulons évidemment vous proposer d’assister à l’événement dans sa totalité. Le samedi, une commission sera notamment consacrée à la lutte chez Ford et ArcelorMittal sur base de témoignages. Mais le must absolu, ce sera le meeting du soir ‘‘Contre l’austérité et les pertes d’emplois : quelle alternative politique ?’’ Parmi les orateurs figurerons des délégués syndicaux, mais aussi Daniel Piron, le secrétaire général de la FGTB de Charleroi Sud-Hainaut, ainsi que Felipe Van Keirsbilck, secrétaire général de la centrale des employés de la CSC, la CNE. Tous deux appellent à la création d’une formation à la gauche du PS et d’Ecolo. Alex Gordon sera aussi orateur à ce meeting, en tant qu’ancien candidat d’une liste unitaire de syndicalistes et de militants marxistes.

Cordialement, Libre Parcours soutenu par le groupe 3800.

———————————————————-

Voici la version digitale: Continue reading

Les militants de la CGSP rejettent la réforme de la SNCB

Un plan d’action pour une société ferroviaire intégrée sera annoncé mardi prochain !
Nous sommes pris au piège ! C’est une provocation! Nous sommes en colère ! Nous passons de trois bateaux avec trois capitaines différents à deux bateaux, avec deux capitaines et un remorqueur, chacun navigant dans une direction différente. Nous voulons une seule structure, une société intégrée, avec un capitaine qui donne une direction! Grève dès demain ! Grève au finish ! Un plan d’action maintenant ! Voilà quelques unes des innombrables réactions de colère et combatives que nous avons pu entendre ce jeudi, lors de la réunion des délégués et des militants de la CGSP-Cheminots.

Par Eric Byl
Continue reading

Grève de la SNCB : Tract de Libre Parcours

Aujourd’hui soir, dès 22 heures, les cheminots entreront en grève pour 24 heures. Voici le tract qui sera distribué sur les piquets de grève par des syndicalistes critiques et combatifs.
Continue reading

Avec leur grève, les conducteurs du fret ferroviaire obtiennent d’importantes concessions

La grève des conducteurs de trains de marchandises a porté ses fruits. Ce qui était encore considéré par beaucoup de gens comme impossible et comme inacceptable pour la direction le lundi était devenu la base des négociations le lendemain. Cette grève a très largement été organisée de la base et a pu compter sur une large solidarité ainsi qu’une forte détermination.
Continue reading

Le tract que nous allons diffuser sur les piquets ce lundi

Chers collègues,

Cela ne suffira pas de refuser de travailler pour Logistics. Nous sommes remplacés par des contractuels où des conducteurs qui accepteront de signer. Logistics continue à intimider des conducteurs, c’est pourquoi nous sommes partis en grève jusque 32 heures à la fin août. Des négociations se sont ensuite produites à trois reprises. Continue reading

SNCB. Les profits pour le privé, les pertes pour la collectivité ?

Non à la libéralisation du rail !

Depuis 2005, le groupe SNCB a une structure triple : la société de transport SNCB, Infrabel (gestionnaire de l’infrastructure) et le Holding global. La résistance du personnel est jusqu’ici parvenue à éviter la scission complète. Le gouvernement fait aujourd’hui une nouvelle tentative. Objectif : la privatisation complète des chemins de fer. Continue reading

STOP aux attaques contre nos services publics ! Organisons la résistance !

En Flandre, après déjà deux ans de restriction budgétaires pour la société de transports en commun De Lijn, 60 millions d’économies sont encore à opérer. Ce que cela signifie concrètement pour les différentes provinces a maintenant été dévoilé, et la riposte doit suivre. Cette austérité implique une sérieuse limitation des services, elle nous conduit tout droit à la destruction pure et simple de la logique de transports en commun au moment même où la rénovation des routes revient de plus en plus chère et où le prix de l’essence monte en flèche. Ironie suprême, la ministre flamande de l’environnement Joke Schauvliege (CD&V) vient de déclarer qu’elle voulait réduire les émissions de gaz à effet de serre de 30% d’ici 2020 avec un plan basé sur… la mobilité ! Continue reading

Grève à la STIB: plus de sécurité, cela passe par plus de service public

article de Myriam Djegham d’ Usagers et Travailleurs pour le Développement de Transport Public

Les travailleurs de la STIB sont partis en grève ce samedi 7 avril suite à l’assassinat d’un de leur collègue durant l’exercice de son travail. Réunis en assemblée le jour même pour interpeller la direction sur les questions de sécurité, les travailleurs ont fait preuve d’une grande maturité. Leur préoccupation première pourrait être résumée par une phrase criée par l’un d’eux « Nous travaillons pour vivre, pas pour mourir ». Ils mettent en évidence les raisons structurelles de la violence dont ils sont victimes. En effet, les causes sont multiples et profondes. Certaines sont directement liées à la gestion de la STIB (Alors qu’il faudrait plus de personnel, les choix budgétaires  privilégient le remplacement des hommes par des machines, contribuant à déshumaniser le service public et à isoler les travailleurs.  Des moyens  utilisés pour contrôler les chauffeurs mais pas pour les protéger,…).  Continue reading